Newsletter No.13 - Autumn 2012 Newsletter N°13 - Automne 2012
Visiter notre siteLogo Traduclair
Fleche Vouvoiement ou tutoiement :
quels sont les codes au-delà des frontières ?
  Le vouvoiement est une caractéristique linguistique spécifique aux langues indo-européennes qui se définit comme une marque de respect ou de distance vis-à-vis de son interlocuteur. Le français n’est pas la seule langue à utiliser ce code. Qu’en est-il alors dans les autres cultures ?
Les Espagnols ont tendance à passer très rapidement au tutoiement lorsque l’interlocuteur est connu. Ils l’adoptent également dans le domaine de la publicité, comme en France dans la fameuse publicité "Parce que vous le valez bien".
Les Wallons, quant à eux, connaissent l’effet inverse, utilisant très rarement le tutoiement, qui est en fait considéré comme grossier.
Pour les anglophones au temps de Guillaume le Conquérant, au XIe siècle, et ce jusqu’au XVIe, le respect et la distance se manifestaient au moyen du pluriel, alors exprimé par "ye" (nominatif) ou "you" (accusatif, datif), par opposition aux formes respectives du singulier ‘thee’ et ‘thou’. Cette spécificité de la langue anglaise est certes tombée en désuétude mais cela n’a pas fait perdre aux Anglais leur politesse légendaire pour autant.
En allemand, les étrangers tels que les Français ont un peu de mal à ne pas confondre le "vous" collectif "ihr", que l’on utilisera en famille ou entre amis, et le "vous" de politesse "Sie", qui s’appliquera à un individu particulier ou à un groupe tout entier dès lors qu’il s’y trouvera au moins une personne digne du vouvoiement.
Dans la langue chinoise, le vouvoiement est très formel. C’est la marque d’un grand respect pour la personne à qui l’on s’adresse : les jeunes vouvoient les personnes âgées, les employés vouvoient leur patron. Il ne s’agit donc pas de maintenir une distance. Le tutoiement est par ailleurs très courant, à ceci près que le vouvoiement reste néanmoins très pratiqué dans la région de Beijing.
Pour les russophones, c’est le même mécanisme qu’en français : le vouvoiement est une formule de politesse ou un moyen de maintenir une distance. À ce dernier titre, on y a parfois recours en cas de désaccord. Cependant, le russe est un peu plus strict quant au choix du pronom : ce sont surtout l’âge et le statut de la personne qui déterminent la formule appropriée. À titre d’exemple : "Parce que vous le valez bien" est traduit en russe avec l’équivalent du pronom ‘vous’.
Pour les arabophones, le vouvoiement n’existe pas vraiment. On entend parfois des orateurs utiliser la deuxième personne du pluriel en s’adressant à une seule ; il s’agit en fait d’une contamination linguistique, d’une innovation moderne en quelque sorte. En revanche, on peut accompagner le pronom d’une expression qui marque le respect, mais cela est plus ou moins usité à l’oral selon les aires dialectales et les cultures. Les Égyptiens apprécient beaucoup cet usage et l’adoptent fréquemment, à l’inverse des Libanais, Syriens, etc.
Le mot du jour : Bienvenue en néerlandais :
Le mot du jour
Info
L’ONERA, centre français d’études et recherches aérospatiales, lance les "podcasts ONERA", une web radio qui propose une série d’émissions thématiques sur les sujets, enjeux et innovations qui font l’actualité de l’aéronautique, de la défense et de l’espace.
Actualité
Entre le 8 octobre 2012 et le 15 octobre, la Fondation Nobel a décerné ses prix.
Devis gratuit
Sous 2 heures
Faire une demande de devis
Lien utile
Dictionnaire italien, anglais, espagnol, allemand [ Voir ]
Fleche Addressing someone with a casual or a polite form: what rules are used around the world?
  The use of a polite form in French to address an individual – “vous” – is a linguistic characteristic that is specific to the Indo-European languages and is intended to denote respect for, or distance from, the person being spoken to. French is not the only language having this particularity. So which other cultures share it?
In Spain it is common to pass very quickly to the second-person singular mode of address when the interlocutor is known. It is also used in advertising, as in the well-known French example “Parce que vous le valez bien” (Because you’re worth it).
As for the Walloons, they go to the other extreme and very rarely use the casual form, which is considered to be rude.
For English speakers at the time of William the Conqueror, in the 11th century, and right through to the 16th, respect and distance was expressed using the plural, which was at that time the word “ye” (nominative) or “you” (accusative, dative), in opposition to the singular forms ‘thee’ and ‘thou’. This specificity of the English language has indeed fallen into disuse but despite this the English haven’t lost their legendary politeness.
In German, foreigners such as the French have some difficulty avoiding a confusion between the everyday collective plural (ihr), used between members of the family or friends, and the polite “you” (Sie) which is applied to a particular individual or an entire group when at least one member qualifies for the address.
In Chinese the polite form is very formal. It is the mark of great respect for the person being addressed: young people use it for old people and employees for their supervisors. In these cases distance is not implied. On the other hand, the casual form is very common, although the polite form remains widely used in the Beijing region.
For Russian speakers the same approach is adopted as in French: the polite form is, of course, an expression of politeness and also a way of maintaining distance, e.g. it is sometimes used when a disagreement arises. However, Russian is a little stricter as regards the choice of pronoun: it is above all the age and status of the person that governs which form is appropriate. As an example: “Because you’re worth it” translates into Russian with the Russian polite form.
For speakers of Arabic, the polite form doesn’t really exist. Orators are sometimes heard to use the second person plural when addressing an individual; this is in fact a case of linguistic contamination, a sort of modern innovation. However, the pronoun can be accompanied by an expression communicating respect, but this is employed in speech to varying degrees, depending on the dialect and culture. Egyptians like this idiom and use it frequently, unlike the Lebanese, Syrians, etc.
Word of the day: Welcome in Dutch:
Le mot du jour
Information
ONERA, the French aeronautics and space research centre, is launching “ONERA PODCASTS”, a web radio offering a series of themed broadcasts on the topics, issues and innovations that are making the news in aeronautics, defence and space.
News
The Nobel Foundation has recently awarded its prizes, the ceremonies taking place between the 8th and the 15th of October .
Free estimate
Within 2 hours
Request an estimate
Useful link
Italian, English, Spanish, German dictionary
[ Click here ]